lundi, décembre 5

Bouture d’hortensia : comment la réussir ?

62
Bouture d'hortensia comment la réussir

Avec ses grosses boules ou ses cônes fleuris, l’hortensia est une plante phare de la saison d’été. Bien positionné autour de la maison ou dans votre jardin, il va croître convenablement du moment qu’il se trouve dans un sol frais, humide et acide. Cette arbuste peut de multiplier par marcottage et surtout par bouturage. Cela vous permet de disposer d’hortensia en grand nombre et à moindre frais pour agrandir votre jardin ou pour en faire don à des amis. Découvrez dans cet article, la procédure à suivre étape par étape pour effectuer avec succès le bouturage de votre hortensia.

Moment idéal pour faire des boutures d’hortensia

Le printemps est la saison la mieux indiquée pour réaliser de bonnes boutures d’hortensia. Plus précisément dans la période allant de la mi-mai à la mi-juin et pendant laquelle les rameaux sont tendres. Toutefois, il est aussi possible de réaliser un bouturage au mois d’août.

A découvrir également : Comment choisir la couleur de ses chaises ?

Endroits idéal pour le prélèvement d’une bouture d’hortensia

Il est conseillé d’utiliser des rameaux non flétris pour réaliser votre bouturage afin de mettre toutes les chances de succès de votre côté. Voici comment procéder en tenant compte de la période de bouturage et d’autres paramètres.

Cas d’un bouturage réalisé pendant le printemps

A l’aide d’un sécateur, vous devez couper les extrémités des tiges d’une longueur d’environ 15 à 20 cm. Ces tiges sont tendres et fragiles et ne portent pas encore de fleurs au moment où vous effectuer la coupe. En général, elles sont gorgées d’eau et vont par conséquent se dessécher rapidement, d’où la nécessité de les préparer le plus rapidement possible.

Lire également : SAVEnergie : Un partenaire proche pour les projets de rénovation ou de construction

Cas d’un bouturage réalisé pendant la saison d’automne

Pour un bouturage réalisé au mois d’août, il faut choisir les pousses encore vertes mais qui ont déjà commencé à se lignifier et devenir rigide. A cette étape, la coloration va passer du vert au marron.

Technique de préparation de la bouture

Que ce soit pour le bouturage du printemps ou n automne, la méthode de préparation des boutures est la même. Commencez par retirez toutes les feuilles à partir de la base jusqu’à la moitié de la bouture. Veillez à ne laisser que les deux ou trois feuilles les plus hautes et enfin coupez l’extrémité. Dans le cas où les feuilles que vous avez laissées sont grandes, il suffit de les couper en deux dans le sens de la largeur.

Bouture d'hortensia comment la réussir

En définitive, chaque bouture devra comporter entre 2 et 3 feuilles ou demi-feuilles. Vous devez vous assurer que l’outil pour la taille est propre et désinfectée, ceci permet de réduire la l’apparition  des maladies qui se développent au niveau des pailles laissées  par la taille.

Utilisation de l’hormone de bouturage : facultatif

Dans le but d’augmenter les chances de réussite, il est possible de tremper délicatement le base des tiges dans une solution  remplir d’hormone de bouturage. Cependant, il faut savoir que cette démarche n’est pas obligatoire  surtout en ce qui concerne le bouturage réalisé pendant le printemps.

Composition du mélange de terre pour l’accueil des boutures

Le mélange de terre qui va recevoir la bouture est composé à parts égales de sable, de tourbe et de terre de bruyère. Si vous ne disposez pas de la terre de bruyère, vous pouvez juste prendre une bonne terre de jardin comme remplacement. Les jeunes racines se développent beaucoup plus rapidement dans un sol léger. En fonction du nombre de boutures que vous souhaitez réaliser, vous pouvez remplir une petite caisse ou un pot de terre cuite avec ce mélange.

La suite consiste à piquer délicatement les boutures dans la terre préparée à cet effet. Prenez la peine de couvrir la caisse ou le pot à l’aide d’un sac en plastique. Le sac en plastique doit être transparent afin de donner naissance à une mini serre. Placez toutes vos boutures dans un endroit mi- ombragé.

Apparition des nouvelles pousses : une épreuve de patience

Vous devez dans un début être très présent (de 2 à 3 semaines)  et surveiller attentivement et surtout régulièrement les boutures que vous venez de planter. Ceci pour aérer la plante et éviter qu’elles ne sèchent. La grande difficulté du bouturage consiste à trouver le bon équilibre entre manque et excès d’eau. Sachez que si la terre est trop humide, les boutures d’hortensia vont pourrir ; au contraire, si l’air n’est pas suffisamment humide, les boutures risquent de sécher. Pour réussir votre bouturage, il faut donc arroser légèrement de temps en temps en évitant de noyer la bouture.

Si au bout de 3 à 4 semaines, vos boutures d’hortensia sont toujours de couleur verte et que vous voyez apparaître de nouvelles pousses, alors c’est que vous avez réussi votre bouturage. En d’autres termes, l’enracinement est amorcé. Toutefois, ne vous précipitez pas à le repiquer dans un pot plus grand. Laissez vos jeunes pousses dans leurs pots ou caissettes au moins jusqu’au printemps suivant. C’est alors que vous pourrez songer à repiquer votre plant dans sa destination finale. Gardez-les au frais et à l’abri du gel durant l’automne et l’hiver.