samedi, avril 13

Les 2 manières de peindre l’extérieur de sa maison

1495

Quand vous peignez l’extérieur de votre maison, devez-vous brosser la peinture à la main ou la vaporiser ? Quelle quantité devriez-vous utiliser ?

Déterminer la quantité n’est pas un problème mineur si vous achetez une peinture de haute qualité et chère. Pour toute une maison, cela peut faire une différence de plusieurs centaines d’euros.

Lire également : Comment faire du violet en peinture ?

Brossage ou pulvérisation ?

Le brossage

De nombreux propriétaires ont recours à un pinceau pour peindre l’extérieur de leur maison. Le brossage permet un temps de démarrage plus rapide, beaucoup moins de masquage, plus d’attention portée aux détails, une couche plus épaisse et moins de peinture utilisée par mètre carré. Mais le brossage est plus exigeant physiquement que la pulvérisation, un défi que de nombreux propriétaires n’arrivent pas à remporter.

La pulvérisation

La pulvérisation de votre extérieur signifie que vous serez tenu de couvrir les obstacles les plus importants des services publics (fils, conduites, compteurs de gaz) et les détails architecturaux. Une fois que tout est masqué et collé, la pulvérisation est plus rapide que le brossage. Mais la dissimulation est une tuerie, car tout ce qui se trouve dans la plage de plusieurs mètres doit être couvert.

A lire en complément : Quel est le meilleur matelas haut de gamme ?

Juger quelle quantité utiliser

En général, vous utiliserez jusqu’à trois fois plus de peinture par pulvérisation que par brossage. De plus, vous risquez d’obtenir une couche plus fine.

La pulvérisation utilise plus de peinture, car le pulvérisateur atomise la peinture en petites gouttelettes. La plupart des gouttelettes finissent à la surface, mais beaucoup d’autres s’éloignent. Ceci est inhérent à la peinture au pistolet et il est difficile de le contrôler.

En outre, la peinture laissée dans le tube doit être soufflée. Certaines quantités peuvent être sauvées, mais une grande partie est gaspillée.

Le brossage

1 litre par 10 mètres carrés et même plus. Les fabricants estiment qu’un litre de latex acrylique d’extérieur sur une surface propre, peinte ou apprêtée (un minimum de porosité) couvre environ 10 mètres carrés.

Grâce à l’expérience personnelle, nous avons constaté que cela était en grande partie vrai. Par contre, il est possible de peindre encore plus de surface par litre en utilisant un pinceau. Un litre de peinture peut ainsi couvrir jusqu’à 42 mètres carrés.

Des gouttes et des couches trop épaisses de peinture sont les seuls facteurs qui feront baisser cette estimation.

La pulvérisation

1 litre par 4 – 5 mètres carrés. La même quantité de peinture couvrira environ 4 à 5 mètres carrés de mur. Nous serions plus prudents et même estimons davantage à un ratio de 1 : 3 (1 litre appliqué au pinceau nécessitera 3 litres lorsqu’il est pulvérisé).

Comment utiliser moins de peinture lors de la pulvérisation ?

  • Évitez le vent : même un vent doux de 8 km/h est suffisant pour chasser la peinture pulvérisée. Des journées venteuses peuvent augmenter votre consommation de peinture de 50 %.
  • Pump Paint Back : lorsque vous avez terminé, il est tentant de pulvériser le reste de la peinture dans l’air. Au lieu de la jeter, pompez la peinture restante dans le tuyau vers la canette. La peinture résidant dans même 60 cm de tuyau peut s’additionner.
  • Tenez-vous plus près de la surface : plus vous êtes éloigné de la surface, plus la peinture s’éloigne comme un nuage. Se rapprocher de la surface réduit ce nuage de peinture. Mais soyez prudent, une pulvérisation trop rapprochée augmente les risques d’égouttement. En outre, le pulvérisateur aura plus de retours de souffle, ce qui signifie que vous devriez porter une chaussette peinte, une combinaison, un respirateur et des lunettes de protection.

Choisir le bon type de peinture pour l’extérieur de sa maison

Choisir le bon type de peinture pour l’extérieur de sa maison

Lorsqu’il s’agit de choisir le meilleur type de peinture pour l’extérieur de votre maison, il est crucial de prendre en compte plusieurs facteurs. La peinture extérieure doit être capable de résister aux intempéries, à l’exposition au soleil, aux variations climatiques et aux dommages causés par la pollution.

La première chose à considérer est le matériau sur lequel vous allez appliquer la peinture. Si votre maison est en bois, une peinture à l’huile ou une peinture acrylique élastomère sera plus adaptée. Ces types de peintures sont conçus pour pénétrer dans les fibres du bois et offrir une protection durable contre les UV, la moisissure et les dommages causés par l’eau.

Pour les maisons en brique ou en béton, une bonne option serait d’utiliser une peinture minérale silicatée. Ce type de revêtement permet à la surface d’être respirante tout en offrant une excellente adhérence et une résistance accrue aux intempéries.

Il faut choisir un fini en fonction de vos préférences esthétiques et des caractéristiques de la surface à peindre. Un fini brillant offre une meilleure durabilité et peut mieux résister aux taches et à l’humidité. Cela peut aussi rendre les imperfections plus visibles. Un fini mat a tendance à masquer davantage ces défauts tout en donnant un aspect plus subtil à la surface.

Tenez compte de l’emplacement géographique de votre maison. Si vous habitez dans une région avec des températures extrêmes ou des conditions climatiques sévères, il est préférable d’opter pour une peinture spécialement formulée pour ces conditions. Ces peintures résistantes aux UV et aux intempéries offrent une meilleure protection contre les changements climatiques et peuvent prolonger la durée de vie de votre revêtement extérieur.

Choisir le bon type de peinture pour l’extérieur de sa maison nécessite une évaluation minutieuse des matériaux, du fini souhaité et des conditions environnementales. En investissant dans une peinture adaptée à vos besoins spécifiques, vous pouvez non seulement protéger votre maison mais aussi lui donner un aspect esthétique attrayant qui durera longtemps.

Les étapes à suivre pour préparer la surface avant de peindre

Avant d’entreprendre tout projet de peinture extérieure, pensez à bien préparer la surface. Une bonne préparation garantit une adhérence optimale de la peinture et un résultat final durable et esthétiquement agréable.

Il faut nettoyer soigneusement la surface à peindre. Utilisez un nettoyeur haute pression ou une brosse rigide avec de l’eau savonneuse pour éliminer les saletés, les moisissures et autres contaminants. Veillez à rincer abondamment afin de ne pas laisser de résidus qui pourraient nuire à l’adhérence ultérieure.

Après le nettoyage, examinez attentivement la surface pour détecter d’éventuels défauts tels que des fissures, des écailles ou des zones endommagées. Réparez ces imperfections en utilisant un mastic approprié pour combler les fissures ou en ponçant légèrement les zones rugueuses.

Pour assurer une adhérence maximale, il peut être nécessaire d’utiliser une couche primaire avant d’appliquer la peinture finale. La couche primaire permettra aussi d’uniformiser le support en scellant toute porosité et en procurant une meilleure opacité aux couches de peinture.