dimanche, septembre 25

Comment reconnaître sommeil agité nourrisson ?

75
Comment reconnaître sommeil agité nourrisson ?

Le sommeil de bébé vous inquiète ? Il se réveille la nuit et dort de façon agitée ? Ne paniquez pas, les siestes d’un nourrisson sont rarement calmes. Lisez notre article et apprenez à reconnaître un sommeil agité chez votre enfant pour pouvoir consulter un expert au plus vite.

Le sommeil de bébé

Afin de comprendre si un enfant a un rythme de sommeil anormal, il est important pour les parents de savoir comment fonctionnent normalement ses cycles. Apprenez comment se déroule le sommeil des bébés qui évolue rapidement, presque tous les mois, voire semaines, avant de paniquer et de consulter un expert.

A lire en complément : Comment éviter le cancer du sein ?

Le bébé entre 0 et 3 mois

Un nourrisson à cet âge-là passe la majorité de son temps à dormir, de 17 à 20h par jour, en cycles de 50 minutes. Ces derniers peuvent se succéder et il arrive que l’enfant dorme 3 à 4h d’affilée. Les bébés ne possèdent pas de cycle circadien comme les adultes, ainsi, seuls ses besoins en nourriture le réveilleront.

Chaque cycle de sommeil de l’enfant est composé de deux phases :

A voir aussi : Le sperme va dans l’œil : Que faire, conseils pour le soulagement, risque de contracter le VIH et les IST, etc.

  • La phase agitée : bébé bouge, agite les bras, sa respiration est irrégulière et il fait du bruit.
  • La phase calme : bébé est immobile dans son lit et détendu, sa respiration est calme.

Le bébé entre 3 et 6 mois

Lors de son troisième mois, l’enfant va entrer dans un nouveau rythme de sommeil. Son besoin de dormir va diminuer, environ 14h par journée, et son horloge biologique va commencer à se régler. Il va alors vivre des cycles de sommeil avec une première phase de sommeil léger, où il va se détendre, mais sera toujours capable de percevoir les perturbations extérieures. Ensuite, il va entrer dans une phase de sommeil profond.

Le bébé entre 6 et 12 mois

A 6 mois, l’enfant va de nouveau connaître un changement au niveau de son rythme. À ce niveau, le sommeil du bébé se réduit une nouvelle fois, il passe de 8 à 12h par journée. À cet âge, il va vivre « l’angoisse de la séparation » et cela perturbera sûrement ses nuits pendant quelques semaines ou mois. Il sera plus agité et aura du mal à s’endormir seul dans son lit.

Le bébé entre 12 et 18 mois

C’est à cet âge que les enfants vivent la dernière transformation de leur cycle de sommeil avant d’adopter un rythme plus similaire à celui des adultes, sans être le même. L’enfant dort la nuit, mais a encore besoin d’une à deux siestes par jour jusqu’à ses 2 ans.

L’agitation de votre bébé

Si vous voulez être des parents alerte face à l’agitation de votre bébé, apprenez comment reconnaître les causes normales et anormales de ses nuits agitées.

Les causes normales du sommeil agité

Les enfants ont, indépendamment de leur cycle de sommeil, des nuits agitées. Dans la majorité des cas, c’est tout à fait normal. Avant de vous inquiéter, lisez les facteurs suivants et prenez-les en compte dans le processus normal du coucher de votre enfant :

  • Bébé fait ses dents : la cause la plus fréquente d’une nuit agitée, la pousse des dents est un processus douloureux.
  • Digestion difficile : le système digestif d’un bébé est inachevé, il peut donc avoir des coliques douloureuses.
  • Bébé est malade : le nourrisson peut avoir un rhume, une otite (fréquente chez les bébés), etc.
  • L’apprentissage du sommeil : l’enfant teste une nouvelle position, il se retourne dans son lit et s’agite.

Les causes anormales d’un sommeil agité

Bien que dans la majorité des cas, les causes de l’agitation de votre enfant durant son sommeil soient tout à fait normales, il arrive que ses nuits soient agitées du coucher au réveil de façon anormale. Comment reconnaître les signes anormaux ? Posez-vous des questions si les réveils nocturnes :

  • Sont fréquents (plusieurs fois par nuit).
  • S’ils durent 20 minutes ou plus.
  • Sollicitent que les parents soient présents constamment.
  • Si la période dure plus de 3 mois.

Si des problèmes de ce genre surgissent, consultez un expert comme un pédiatre.