jeudi, septembre 9

Poèmes sur les fleurs : les plus belles poésies

21

De nombreux auteurs, poètes et poétesses ont écrit sur les fleurs. Mais pourquoi cette fascination ? Et bien, parce que les fleurs peuvent facilement être utilisées pour symboliser la vie, l’amour, l’amitié et bien d’autres encore. Ci-dessous, vous trouverez les plus beaux poèmes sur les fleurs.

Le plus populaire : Ode à Cassandre de Pierre de Ronsard

 

A voir aussi : Comment rencontrer une femme asiatique ?

Ce poème de Pierre de Ronsard est sans doute le plus populaire de tous les poèmes à propos des fleurs. Des enfants aux adultes, tout le monde sait réciter au moins le premier verset. Il s’agit d’un poème qui célèbre la beauté et la jeunesse de Cassandre. L’auteur compare clairement Cassandre à la rose qu’il trouve belle mais il la met également en garde contre la vieillesse, en la prévenant que sa ne durera pas.

Mignonne, allons voir si la rose

A lire en complément : Quelles idées de logement en famille lors de vacances à Dinard ?

Qui ce matin avait déclose

Sa robe de pourpre au soleil,

 À point perdu cette vesprée,

Les plis de sa robe pourprée,

 Et son teint au vôtre pareil.

Las ! voyez comme en peu d’espace,

Mignonne, elle a dessus la place

Las ! las ! ses beautés laissé choir !

Ô vraiment marâtre Nature,

Puis qu’une telle fleur ne dure

Que du matin jusques au soir !

Donc, si vous me croyez, mignonne,

Tandis que vôtre âge fleuronne

En sa plus verte nouveauté,

Cueillez, cueillez votre jeunesse :

Comme à cette fleur la vieillesse

Fera ternir votre beauté.

Un grand classique : Fleur Solitaire de Victor Hugo

Dans la catégorie de grands classiques figurent ce poème de Victor Hugo. Ce poème est assez clair de sens. Il est possible de l’interpréter comme parlant de la liberté qui n’est pas la même pour chaque individu. Certains sont libres de ses mouvements, aller et venir comme ils le souhaitent et d’autres sont impuissants, restant toujours au même endroit.

La pauvre fleur disait au papillon céleste

— Ne fuis pas !

Vois comme nos destins sont différents. Je reste,

Tu t’en vas !

Pourtant nous nous aimons, nous vivons sans les hommes

Et loin d’eux,

Et nous nous ressemblons, et l’on dit que nous sommes

Fleurs tous deux !

Mais, hélas ! l’air t’emporte et la terre m’enchaîne.

Sort cruel !

Je voudrais embaumer ton vol de mon haleine

Dans le ciel !

Mais non, tu vas trop loin ! — Parmi des fleurs sans nombre

Vous fuyez,

Et moi je reste seule à voir tourner mon ombre

À mes pieds !

Tu fuis, puis tu reviens, puis tu t’en vas encore

Luire ailleurs.

Aussi me trouves-tu toujours à chaque aurore

Toute en pleurs !

Oh ! pour que notre amour coule des jours fidèles,

Ô mon roi,

Prends comme moi racine, ou donne-moi des ailes

Comme à toi !

Autres poèmes sur les fleurs

Si vous cherchez d’autres poèmes sur les fleurs, voici une petite liste qui pourrait vous aider :

·         Fleurs et Couronnes : Jacques Prévert

·         La fleur qui fait le printemps : Théophile Gautier

·         L’amitié est la fleur de l’âme : Edmond Arnould