dimanche, septembre 25

Quel capital de départ envisager pour créer son entreprise ?

74

Le capital de départ figure parmi les éléments importants à considérer lors de la création de son entreprise, notamment pendant le choix du statut juridique. On en tient compte selon le projet dont on dispose. Mais quel capital de départ faut-il envisager lorsqu’on désire créer son entreprise ? Découvrez l’essentiel de ce qu’il faut en savoir dans cet article.

Capital d’une société : à quoi correspond-il ?

Le capital d’une société correspond à la somme totale que le promoteur d’un projet apporte durant la création de son entreprise. Il s’agit en d’autres termes de son apport personnel. Les créateurs de sociétés n’ont pas l’obligation de disposer d’un capital minimum avant de se lancer, sauf cas exceptionnel où ils choisissent le statut de société anonyme. Cette forme de société nécessite en effet, une souscription de 37 000 €. Par contre, les autres statuts tels que la SARL ou l’EURL ne demandent qu’un montant minimum de 1 €. En ce qui concerne les autoentrepreneurs, ils sont totalement libres d’entamer leur activité sans aucun apport.

A découvrir également : Quels sont les avantages de travailler dans un espace de coworking ?

Quels sont les éléments à considérer pour déterminer le montant du capital de départ ?

Il faut simplement remarquer que le capital de départ est déterminé en général en fonction du projet d’entreprise et du type d’activité que voudrait mener le créateur de société. Lorsque le projet demande beaucoup d’investissements matériel et corporel, à l’image de ce qui se fait dans l’industrie, il faut noter que l’euro de départ ne sera simplement pas suffisant. Il en est de même lorsque le créateur doit acquérir un droit au bail ou un fonds de commerce pour ses locaux et ses activités. En revanche, un entrepreneur qui exerce un métier intellectuel n’aura pas, en principe, besoin d’un fort capital de départ.

A lire également : Hiboutik : connexion au logiciel de caisse enregistreuse

La somme du capital de départ a-t-elle d’influence sur l’obtention de prêts ?

Il faut reconnaitre que le montant du capital de départ a une influence sur l’obtention de prêts. En effet, obtenir un prêt est plus facile quand le capital est conséquent. Il y a aussi moins de pression pour son remboursement. La plupart du temps, les banques ou les établissements bancaires demandent que le porteur du projet dispose d’un apport personnel entre 25 et 33 % du montant qu’il désire emprunter. Il est recommandé qu’un entrepreneur qui a un apport important sollicite un emprunt auprès des organismes bancaires. De cette manière, il maintient son capital personnel pour être en mesure de faire face à de probables difficultés.

Un capital faible signifie-t-il qu’une entreprise n’est pas fiable ?

Les fournisseurs et les clients sont plus portés à placer leur confiance dans une entreprise qui possède un capital de 100 000 € plutôt que dans une autre qui n’a qu’un euro. Pourquoi donc ? Pour la simple raison qu’une société avec 1 € de capital de départ laisse planer le doute au cœur des fournisseurs qui craindront pour leur paye. En général, les fournisseurs estiment que lorsque le montant personnel apporté par l’entrepreneur est important, son engagement l’est tout autant. C’est pourquoi, pour lancer une nouvelle entreprise, il est recommandé de solliciter l’aide de ses proches afin que le fonds réuni soit important.

Par ailleurs, il est tout à fait possible d’enrichir un capital de départ à travers plusieurs sources. La plupart du temps, il s’agit d’une injection de bénéfices accumulés lors de précédentes activités. Il existe d’autres sources comme les levées de fonds, le capital-risque ou encore l’incorporation de réserves.

Quels sont les avantages de la création d’une entreprise avec un capital social ?

Le capital de départ est d’une grande importance lors de la mise sur pied d’une entreprise. Il permet par exemple de tester un projet. Pour ce qui est des entrepreneurs qui ne disposent pas de pas moyens pour lancer leur société, choisir une structure juridique sans capital minimum se trouve être une bonne partie. Toutefois, il faut noter que ce choix ne permet pas d’optimiser la croissance d’une entreprise. En effet, le capital de départ permet d’assurer la solidité financière et la fiabilité de la société. Il est donc important de dénicher des clients ou des investisseurs tant que l’entreprise n’aura pas un capital de départ conséquent.