lundi, décembre 5

Quel pourcentage prend une agence immobilière pour une location ?

146

Passer par une agence immobilière est la solution rapide pour un propriétaire de trouver un locataire et vice versa. Mais au moment où le propriétaire décide de passer par ce service, il faut aussi s’attendre à un certain pourcentage avant de concrétiser le bail. Et cela concerne aussi bien le propriétaire que le locataire. Découvrez le pourcentage que prend une agence immobilière pour une location.

Pourcentage pour la gestion locative

L’investissement locatif est un placement très apprécié pour sa rentabilité, mais moins pratique en termes de gestion. C’est pourquoi confier la gestion locative à une agence immobilière est la meilleure solution. Ce qui signifie que c’est une option pour libérer le propriétaire de toutes les missions relatives à la gestion de la mise en location. Les frais sont alors à la charge du propriétaire.

A lire en complément : Neuf ou vintage, quel type d'habitation offre un meilleur rendement du capital investi ?

Pour cela, l’agence ne perçoit pas une rémunération directe du propriétaire. Elle prend, par contre, un pourcentage en fonction de sa base de calcul. Cela peut être par rapport aux loyers perçus ou aux loyers nus et aux différentes charges.

En général, ce pourcentage varie de 5 à 10 % des loyers encaissés sur 12 mois. Ce qui est à environ un mois du loyer. Néanmoins, l’agence est libre de fixer ses propres bases de calculs en fonction des services demandés par le propriétaire. En effet, les frais de gestion locative n’incluent pas certains services comme la mise en location et les visites, la gestion des impayés, l’établissement du contrat de bail, l’état des lieux, etc.

A lire en complément : Quels sont les points importants pour estimer un appartement ?

Dans le cadre de la gestion locative, ses missions se limitent à la perception des loyers, le paiement des différentes charges, et les travaux de gestion courante. Il faut alors s’attendre à des frais supplémentaires si vous souhaitez lui confier d’autres tâches.

Les honoraires partagés entre le locataire et le propriétaire

Si dès la mise en location, le bien immobilier est confié à l’agence, il y a des honoraires que le locataire et le propriétaire doivent partager. Le pourcentage que doit payer chacun dépend de la tarification de l’agence. Néanmoins, il faut savoir que le montant facturé au locataire ne doit pas excéder celui à payer par le propriétaire.

Si les deux parties décident de confier l’état des lieux à une agence immobilière, les charges sont partagées. Mais cela reste dans le cadre où celles du locataire restent en dessous de la part du propriétaire. Le total de ce montant ne peut aller au-delà de 3 € par m2 de surface habitable.

Le plafond des frais

Les frais que les agences immobilières peuvent facturer dans le cadre d’une location sont plafonnés par la loi ALUR. Cela dépend principalement de la zone géographique où se trouve le bien en location.

Les frais dans les zones très tendues ne peuvent dépasser de 12 € par m2. Ceux dans les zones tendues sont limités à 10 € par m2 et les frais dans les zones non tendues sont plafonnés à 8 € par m2.

Sinon, il faut noter que les frais pour l’état des lieux susmentionné, le locataire ne peut être facturé pour s’il s’agit d’un état des lieux de sortie.

Les engagements de l’agence

Si les agences immobilières ont la liberté de définir leur propre barème, elles doivent respecter certains engagements à part ceux mentionnés dans le contrat.

Dans un premier temps, leurs pourcentages en location doivent être affichés à la vue de tous dans leur local. Et les montants doivent être en TTC. Outre la gestion locative, l’agence doit aussi afficher ses tarifs de base pour chaque service supplémentaire. Autrement dit, la grille tarifaire des agences immobilières doit être affichée de façon évidente. Ensuite, elles doivent mentionner clairement la partie concernée par une charge quelconque (locataire ou propriétaire).

Chaque annonce immobilière publiée par une agence doit également être transparent : montant du loyer, avec une indication clair “par mois”, précision si les charges sont comprises ou non, le coût du complément de loyer, le montant du dépôt de garantie, le caractère du logement (vide ou meublé), la surface habitable du bien et sa zone géographique.