dimanche, septembre 25

Les questions les plus fréquentes en entretien

75

Pour décrocher un poste, il ne suffit pas d’envoyer votre CV et votre lettre de motivation. Si votre candidature intéresse le recruteur, vous allez devoir l’affronter durant un entretien physique. Il y en a même ceux qui demandent d’abord un entretien téléphonique ou par Skype avant cette étape finale. L’entretien est une étape très importante dans la procédure de recrutement et parfois très frustrante pour les candidats. Même si vous disposez de toutes les compétences requises pour le poste, vous devez bien vous préparer pour que les questions que l’on vous pose ne vous stressent pas. En voici quelques-unes.

Présentez-vous !

« Présentez-vous ! » ou « Parlez-moi de vous ! » est logiquement la première question que l’on va vous poser en entretien. C’est à peu près une question piège puisqu’il ne suffit pas de dire votre nom et prénom mais de présenter en quelques phrases convaincantes tout votre parcours professionnel. C’est comme résumer votre CV en quelques lignes.

A lire en complément : Le succès des entreprises françaises à l’international

Si vous êtes un jeune cadre, vous pouvez d’abord vous ressourcer sur les différents modèles de CV consultables en ligne avant de créer le vôtre et d’en faire le résumé. Parlez à vous-même chez vous avant de venir en entretien et posez-vous cette question. Le recruteur s’attend à une présentation assez simple mais résumée. Vous pouvez l’écrire sur brouillon et le répéter plusieurs fois afin que vous puissiez vous en souvenir lors de l’entretien.

Si vous ne savez pas comment vous y prendre, la meilleure façon de répondre à cette question, après votre nom et prénom (âge non obligatoire) est d’évoquer en premier lieu votre formation ou les études que vous avez suivies pour pouvoir postuler. Puis, continuez par citer les postes que vous avez occupés et tous les stages que vous avez effectués. Et n’insistez que sur vos plus importantes expériences.

A lire aussi : Quand doit-on nommer un commissaire aux comptes ?

C’est à la fin que vous ferez part de votre projet professionnel. Racontez au recruteur ce que vous désirez faire à l’avenir ou expliquez-lui pourquoi vous êtes là à postuler.

Que savez-vous de notre entreprise ?

La deuxième question que l’on va probablement vous poser sera à propos de la société à laquelle vous postulez. Le recruteur voudrait savoir si le candidat en question possède d’informations suffisantes sur son entreprise. Il va uniquement embaucher une personne qui est motivée d’y faire partie et de contribuer à son avancement.

Le fait de disposer une connaissance globale de l’entreprise, de son organisation, de son activité principale, de sa culture et de ses valeurs signifie le réel intérêt que vous lui portez. Si nécessaire, renseignez-vous sur Internet et les réseaux sociaux pour prouver que vous savez presque tout de cette entreprise.

En quoi le poste à pourvoir vous intéresse-t-il ?

Evidemment que vous vous intéressez au poste offert pour avoir postulé. Sans cet intérêt, vous n’auriez pas pu venir en entretien. Mais cette motivation que vous avez, le recruteur peut ne pas le sentir si vous ne lui expliquez pas pourquoi ce poste vous intéresse. N’oubliez pas que votre réponse pourra déterminer si vous êtes le candidat idéal ou non.

Si vous vous êtes bien préparé à cet entretien, vous avez sans doute déjà la réponse à donner. L’important est de faire correspondre les missions listées dans l’annonce avec votre projet ou avec les derniers postes que vous avez occupés. Parfois, les entreprises ne cherchent pas à ce que les candidats connaissent tout d’elles mais qu’il y ait au moins une adéquation entre l’offre et leur motivation, qu’ils soient conscients pourquoi ils sont là à postuler.

Comment voyez-vous dans 5 ou 10 ans ?

Là, c’est une question de carrière. Le recruteur voudrait déjà savoir si vous vous êtes déjà fixer des objectifs d’avenir ou non. Aucune entreprise ne s’intéressera à une personne qui n’aspire à rien dans la vie. Tout le monde a des rêves et professionnellement parlant, chacun doit trouver les moyens d’y parvenir. Et c’est cela que les entreprises aimeraient avoir comme employés afin d’être sûres qu’elles vont certainement avancer en compagnie de telles personnes.

Toutefois, il faut rester humble et déterminé. Vous devez montrer à votre recruteur que vous avez suffisamment de l’ambition pour réaliser votre projet de carrière. Vous pouvez sans problème vous ressourcer sur la toile pour chercher quel projet pourrait vous convenir. L’idéal est de répondre avec un projet qui soit en lien avec le poste convoité.

Êtes-vous le candidat idéal ? Si oui, pourquoi ?

Cette question paraît assez simple à répondre mais il s’agit d’une question piège. Les candidats peuvent ne pas hésiter à répondre par un « OUI ». Or, cette réponse requiert une forte explication pour appuyer votre analyse.

Pour que vous soyez le candidat idéal, évoquez des exemples de projets ou vos réussites principales pour convaincre votre futur employeur. Prouvez votre motivation mais faites attention à ne pas trop en abuser même si vous pensez disposer de toutes les compétences requises. Prouvez tout simplement que vous pouvez par tous les moyens assumer les responsabilités que l’on va vous donner.

Quelles sont vos prétentions salariales ?

En fin d’entretien, les recruteurs demandent toujours vos prétentions si ce n’est déjà mentionné dans votre lettre de motivation ou si ce n’est déjà fixé dans l’annonce.

Cette question est assez délicate. Pour pouvoir bien y répondre, ne dites pas un chiffre précis. Donnez plutôt une fourchette salariale pour laquelle vous accepteriez de prendre cette mission. Sur ce, vous devez vous baser sur des éléments concrets. Vous devez prendre en compte vos années d’expérience, votre profil, les avantages annexes que vous pouvez avoir et le salaire que vous avez perçu dans votre dernier poste. Pour ne pas faire une erreur, vous pouvez déjà vous renseigner sur la toile ou auprès de professionnels dans le domaine à combien peut s’élever leur salaire.