jeudi, mai 30

Que signifie Passerelle : définition (réseau )

957

Lorsqu’on est dans le domaine du réseau et qu’on a affaire à des services de réseau informatique, on s’habitue vite à des certains termes ambiguës. C’est le cas du mot passerelle qui est souvent utilisé en informatique réseau, mais pas assez expliqué. Certains ignorent encore le vrai sens de la passerelle et on pourrait le confondre. Dans ce texte, on vous explique davantage la passerelle et nous la présentons dans ses plus grands retranchements.

Comment peut-on définir une passerelle ?

Une passerelle encore appelée gateway constitue un point de réseau qui habituellement fonctionne en tant qu’entrée vers un autre réseau. Ce dernier réseau est en principe utilisateur d’un protocole différent du premier réseau.

A voir aussi : Pourquoi désactiver Cortana ?

Il faut savoir que les passerelles peuvent prendre diverses formes. En effet, elles peuvent occasionnellement être perçues comme routeurs et d’autres fois en tant que serveur par exemple. Toutefois, elles sont en mesure de réaliser des tâches assez variées et précises. Ces tâches-là peuvent aller du simple transfert de paquet jusqu’à des actions encore plus avancées. C’est notamment le cas des actions comme le filtrage de trafic ou encore la traduction de protocole à protocole avec des réseaux de couches différentes.

Comment mieux comprendre le principe de passerelle ?

De manière plus précise et simple, une passerelle est un dispositif avec lequel on peut relier deux réseaux informatiques qui sont différents. De ce fait, il y a création d’une certaine connexion et plusieurs autres équipements peuvent accéder à l’autre réseau à travers la passerelle. Il s’agit là d’un processus qui intervient à partir de la couche transport, encore appelée couche 4 du modèle OSI. Ce processus peut d’ailleurs modifier la trame jusqu’à la couche 6.

A lire en complément : Comment mettre un salon NSFW sur Discord ?

La différence s’observe au sein des réseaux est d’autant plus importante lorsqu’on interconnecte des réseaux qui sont de différente nature. C’est alors là qu’on peut retenir qu’une passerelle est ce moyen-là qui permet de créer une communication fluide entre des réseaux hétérogènes. C’est une notion qui garde tout son sens et reste quand même assez importante, surtout en réseau de terrain.

Quelle est la passerelle la plus connue et usitée ?

En informatique, la passerelle constitue le moyen de lier deux réseaux informatiques différents l’un de l’autre. Par exemple, une passerelle permet de lier le réseau local et Internet. De ce fait, plusieurs ordinateurs ou même l’ensemble du réseau local ont la possibilité d’accéder à l’Internet juste par l’intermédiaire d’une passerelle.

Il faut savoir que la passerelle la plus connue à ce jour et la plus utilisée reste la « box Internet », qui elle, relie un réseau local privé à Internet. En outre, la passerelle sert le plus souvent aussi de pare-feu et c’est d’ailleurs ce qui permet d’avoir un contrôle dû à tous les transferts de données entre le local et l’extérieur.

Pour finir, il faut savoir que dans l’IoT, une passerelle représente aussi la partie du réseau qui fait transiter les données. C’est en réalité une partie qui non seulement transite, mais le cas échéant filtre les données des objets connectés (Edge). Tout ceci se fait selon des règles préétablies vers un backend afin de mieux traiter les informations.