vendredi, mai 7

Comment fonctionne un vélo électrique ?

5

Le vélo électrique fait partie sans aucun doute d’une des plus belles inventions du siècle qui peuvent vous faire adorer le cyclisme. En effet, grâce à celui-ci, vous pourrez rouler plusieurs heures d’affiliés sur des kilomètres sans pour autant vous lasser. Vous n’aurez qu’à fournir qu’un tout petit effort. Comment fonctionne donc cet engin ?

Principe de fonctionnement

Le vélo électrique fonctionne généralement sur la base d’une assistance. En réalité, le moteur ne produit qu’une majeure partie de l’énergie nécessaire à son fonctionnement. Il peut aller jusqu’à 90 %. Le reste du travail appartient au cycliste qui n’aura qu’à suivre le mouvement de pédalage.

Lire également : Où garer sa voiture quand on doit prendre l'avion ?

L’assistance ne se déclenche que grâce à ce dernier. Et elle s’arrête automatiquement lorsque vous arrêtez de pédaler. Mais au démarrage, le principe est tout à fait différent.

En effet, pour mettre en marche le moteur, il vous faudra faire un minimum de pédalage.

Lire également : Quels sont les avantages d'acheter une voiture électrique ?

Ainsi, les pédales en mouvement produisent au niveau du capteur un signal électrique qui est envoyé au contrôleur. Il s’en suivra alors une ouverture des vannes situées entre la batterie et le moteur. Il est alors très important de souligner que le niveau d’assistance à une forte incidence sur cette ouverture.

Vous avez aussi la possibilité de faire avancer votre vélo sans pédaler grâce au mode d’assistance piéton. Il ne vous suffira qu’à faire un clic sur un bouton prévu à cet effet dans la console.

Il y a cependant une limite pour cette assistance. Elle a une vitesse de 6 km/h. Vous pouvez même ainsi ternir votre vélo et marcher juste à côté de lui.

L’assistance électrique du vélo : comment ça marche ?

Pour rendre son utilisation et son fonctionnement assez simple et facile, plusieurs types d’assistances ont été mises en place. Les normes européennes limitent la vitesse de n’importe lequel de ces derniers à une vitesse maximale de 25Km/h.

La plus utilisée est l’assistance par rotation du pédalier. Elle fonctionne grâce à un capteur présent au niveau du pédalier qui arrive à détecter n’importe quelle rotation en libérant instantanément toute l’énergie du moteur.

L’assistant par capteur de pression déclenche l’allumage du moteur par la pression des mouvements de pédalage. En gros, l’effort fourni et cette pression sont tous parfaitement liés.

L’assistance par capteur d’effort quant à elle, en fonction du pédalage et des cadences établit la puissance à fournir au moteur.

Enfin, l’assistance par tenson de la chaîne ou du cadran se déclenche tout simplement grâce à une tension de la chaîne.

Mode de fonctionnement du niveau d’assistance

Il existe un certain nombre de modèles de vélo électrique. Ainsi en fonction de chaque modèle, vous aurez certainement des niveaux d’assistances variés. Les plus basiques n’en ont qu’un seul. Tandis qu’au niveau des modèles les plus avancés, il est possible que vous ayez quatre ou cinq niveaux d’assistance. Vous avez donc la possibilité de choisir celui qui vous convient sur la commande du vélo située le plus souvent sur le guidon.

Noter ainsi que plus vous avez un niveau d’assistance élevée, plus votre assistance est plus rapide à s’enclencher.