mercredi, juillet 28

Pourquoi faire un bilan psychomoteur ?

28

Le bilan psychomoteur est le meilleur moyen de comprendre l’attitude enfant grâce à une série de test. Ce dernier vise à évaluer la façon dont la sensibilité, la motricité, la cognition et la perception de votre petit interagissent. C’est un procéder qui mérite que l’on fasse plus de lumière là-dessus pour en savoir davantage. Cet article vous sera donc d’une grande aide.

Que fait le thérapeute durant le bilan psychomoteur ?

Le bilan psychomoteur se fait sur 2 à 5 séances. Pendant le bilan, le psychomotricien propose à l’adolescent de nombreux tests, activités motrices et jeux. Il observe de cette part comment ce dernier s’arrange dans son environnement avec les personnes et les objets qui sont autour de lui. La qualité du mouvement, l’adoption des habiletés et des postures manuelles, sont entre autres les différents points qui sont d’actualités

A voir aussi : Des écoles cool : Cette école du Nouveau-Mexique perpétue la longue tradition de l'éducation Waldorf

De l’examen psychomoteur, le thérapeute diplômé d’État précise les acquis, les manques et les retards du patient. Il aide également le médecin traitant et le spécialiste à effectuer un diagnostic. Par le bilan psychomoteur, le psychomotricien a la possibilité de recommander un suivi thérapeutique en psychomotricité. Il peut dédramatiser un problème qui est juste de passage et qui ne demande pas une intervention thérapeutique. Il a également le pouvoir de proposer un nouveau diagnostic après quelques mois afin de suivre l’évolution du patient ou de l’orienter vers le spécialiste compétent pour d’autres examens.

Les objectifs d’un bilan psychomoteur

Lire également : Arguments pour et contre le choix de l'école en 2017

Considéré comme un acte de participation aux examens médicaux, le bilan psychomoteur comprend un entretien préalable et un compte rendu manuscrit délivré plus tard après l’examen (15 jours, au plus après le dernier rendez-vous). Il se fait tout de même après une prescription médicale. Entre autres, cet examen permet d’atteindre un certain nombre d’objectifs, à savoir :

– Diminuer les retards liés au développement psychomoteur,
– Anticiper sur un éventuel échec scolaire qui se rapporte aux troubles psychomoteurs,
– Soutenir la récupération des facultés psychomotrices perturbées ou diminuées,
– Coopérer à la prévention des troubles de la personnalité et du comportement,
– Contrôler ces émotions en cas de colère,
– Renforcer les capacités d’apprentissage et d’adaptation.

Quand réaliser un bilan psychomoteur ?

Si vous êtes instituteurs, professionnels de santé ou parents et vous êtes inquiétés de l’état psychomoteur de votre enfant, vous pouvez effectuer un bilan psychomoteur. C’est un examen qui peut vous être utile pour l’enfant : lors de son développement, si vous le trouvez en retard par rapport aux autres en ce qui concerne ses acquisitions (propreté, marche, se tenir assis …) ; lorsque vous le trouvez maladroit ; quand vous n’arrivez pas à distinguer s’il est droitier ou gaucher ; s’il écrit lentement ou mal ; si vous le trouvez assez timide, lent, inhibé ou passif ; lorsqu’il écrit avec trop d’effort ou très mal ; s’il présente des difficultés à l’école, psychomotricité et dyspraxie ; quand il a des tics ou encore des bégaiements ; il est tout le temps instable, dort mal, nerveux, ou en mouvement ; s’il a l’air anxieux, angoissé, déprimé ; quand l’enfant se repère mal dans le temps et dans l’espace.

Pour les adultes, vous constaterez un certain nombre des difficultés évoquées ci-dessus chez eux. Ils sont souvent stressés et souffrent aussi de difficultés liées à l’adaptation professionnelle. Les personnes âgées se préoccupent beaucoup plus par la réduction de leur autonomie. Il faut donc se prévenir des chutes.