vendredi, février 23

Comment les banques gèrent-elles leurs actifs et leurs passifs?

702
banques

La gestion des actifs et passifs est une opération qui consiste à optimiser l’aspect rentabilité-risque d’une entreprise. C’est une tâche importante qui entre en ligne de compte dans toute décision financière. Puisque les banques disposent d’un mode de fonctionnement particulier, il est intéressant d’avoir une idée sur leur système de gestion. Ce guide vous aide à en savoir davantage.

La structuration du bilan

Pour organiser la gestion des actifs et passifs qu’elles mobilisent lors de leurs différentes activités, les banques effectuent une structuration du bilan. En réalité, le bilan est un rapport qui donne un aperçu du patrimoine d’une entreprise. Ainsi, du côté des passifs, les banques regroupent tous les fonds collectés. Il s’agit :

Lire également : En 2020, 78 % des Français ont contacté leur service client, découvrez pourquoi

  • des emprunts interbancaires ;
  • des dépôts des clients ;
  • des fonds propres ;
  • des obligations ;
  • et des certificats de dépôts.

Quant aux actifs, il faut préciser que les banques s’assurent de mentionner la destination des fonds collectés. Ici, les entreprises prennent en compte :

  • les prêts interbancaires ;
  • les crédits à la clientèle ;
  • les portefeuilles de titres ;
  • les immobilisations.

C’est donc sur la base de chacun de ces éléments que les établissements bancaires effectuent un suivi proprement dit.

A découvrir également : Comment obtenir votre certificat de naissance en ligne : Guide étape par étape 2019

Gestion des opérations interbancaires

Afin de se retrouver dans la gestion des actifs et passifs, les banques mettent un système en place pour contrôler les opérations interbancaires. Ces dernières représentent les activités réalisées avec d’autres établissements. Autrement dit, les banques peuvent se retrouver à la fois dans une position de prêteur et d’emprunteur.

Lorsqu’elles disposent d’excédents, les institutions financières peuvent mettre ces fonds sur le marché. Par conséquent, les banques qui ont besoin de liquidités peuvent s’en servir.

Contrôle des activités avec la clientèle

banques

Avec leur clientèle, les banques effectuent de nombreuses opérations. Celles-ci s’inscrivent à la fois dans les actifs et les passifs. Les dépôts des usagers sont dans cette catégorie des passifs enregistrés. Cette opération peut prendre une diversité de formes.

À ce titre, il faut citer les comptes d’épargne, les comptes ordinaires, les certificats, etc. Bien entendu, dans le sens inverse, les structures financières mettent à la disposition de la clientèle des fonds pour financer un projet. Ces prêts peuvent également servir à acquérir des biens de consommation ou à faire face aux charges scolaires des enfants.

Pour permettre aux clients d’honorer leur engagement, les banques collectent diverses informations et proposent des taux intéressants ainsi qu’une assurance-crédit.

Suivi des opérations diverses

Toujours dans l’objectif de gérer les actifs et passifs, les banques prennent les dispositions pour suivre les opérations diverses. Celles-ci sont nombreuses et rassemblent :

  • les activités sur titre ;
  • les immobilisations ;
  • et les capitaux propres.

Dans la première catégorie, les actifs regroupent les investissements réalisés par les structures sur le marché financier pour leur compte personnel. Ces opérations prennent le nom de portefeuille de titres. Du côté des passifs, ce sont les dettes contractées pour le besoin d’un refinancement.

Pour ce qui concerne la seconde catégorie, il est important de préciser que les valeurs concernées sont exclusivement des actifs. Ce sont des biens que les banques se chargent de conserver au sein de leur patrimoine, car ils ont une valeur durable.

La dernière classe quant à elle représente un passif. En réalité, ce sont les capitaux propres aux banques, dont les intérêts non distribués.